//

Livres Illustrés

Autoportrait de Paris avec chat

On attendait de Dany Laferrière son premier livre d’académicien. Voici qu’il nous donne un chef-d’oeuvre d’école buissonnière. Il y a du texte et il y a des dessins, mais ce n’est pas une bande dessinée. Ce n’est pas non plus un roman graphique, c’est un roman-roman, calligraphié et dessiné à la main.

En fait, c’est Paris qui se dépeint ici, avec les mots et les images de Dany Laferrière. Car Paris n’est pas seulement une ville. Paris est une fête, bien sûr, mais c’est également un lieu dans la littérature, un espace de fiction. Paris est « la ville où il y a le plus de livres au monde ».

Les écrivains des quatre coins de la planète convergent vers Paris, hantent ses rues, ses cafés. Et les écrivains du passé y sont toujours vivants. Nous parcourons les rues avec Léon-Paul Fargue et Gérard de Nerval. À Saint-Germain-des-Prés, nous nous attablons avec quelques-uns de ces romanciers d’Amérique latine qui ont fui la dictature. À notre gauche, Borges dialogue avec Montaigne. Aimé Césaire, Damas et Senghor se disputent au sujet de la négritude. Sartre se brouille avec Camus et découvre Frantz Fanon.

À Clichy, Henry Miller flotte dans sa baignoire. Place de la Sorbonne, c’est François Villon qui rappe en compagnie de Doc Gynéco et de MC Solaar, tandis qu’au Ritz John Updike interviewe Coco Chanel pendant qu’Hemingway se soûle au bar.

Mais Dany Laferrière quittera quand même brièvement la grande fête parisienne pour faire un détour d’abord par Montréal, puis par Haïti, à Petit-Goâve, où il est attendu. En effet, avant d’entrer sous la Coupole, ne fallait-il pas qu’il rende l’ultime visite à Legba, le dieu des écrivains, celui qui sépare le monde visible du monde invisible ?

Quant au chat, qu’est-ce qu’il vient faire là-dedans ? Vous lui demanderez vous-même. Vous verrez, il n’a pas la langue dans sa poche.

Parution : 10 avril 2018, 320 pages
ISBN-13 : 9782764625330
Code barre : 9782764625330

32.95 $

Ce que la presse en dit

« On retrouve ici l’intelligence de l’auteur, son côté à la fois ludique et érudit. Un livre dans lequel on se plonge avec curiosité. » Jérémy Laniel, La librairie francophone

« C’est à la fois un livre de lieu et à la fois, une expérience littéraire et artistique. C’est un livre intéressant, audacieux, singulier, déstabilisant. » Patricia Power, Radio-Canada

« De tous les livres qu’a écrits Dany Laferrière, celui-ci est peut-être le plus personnel, car il s’y met totalement à nu. On y retrouve la même dérision, le même esprit brillant et vif, la même livraison honnête et mystérieuse du soi qui ont fait ses livres jusqu’ici, mais le dessin force le lecteur à une absorption plus brutale. Il faut observer, déchiffrer, chercher l’origine du trait, tourner le livre dans tous les sens. Si le dessin devient parfois illisible, il y a dans la constance des représentations, dans les portraits naïfs parfois impressionnants d’ambition, dans ce chat, aussi, auquel on s’attache finalement, ce qui est essentiel à tout art : l’émotion. Si brute, parfois, qu’on a eu des mouvements de recul. » Geneviève Tremblay, Le Devoir

« Tout est permis dans cette œuvre singulière, spontanée et surprenante qui nous entraîne dans l’univers créatif et artistique d’un grand écrivain au cœur de ses thèmes de prédilection et de ses influences littéraires. » Alexandra Migneault, Les Libraires

« Un roman totalement éclaté ! Un livre qui vit avec le lecteur. C’est magnifique. » Isabelle Maréchal, 98,5 FM

« Il y a dans ce livre des réflexions sur l’enfance, la liberté, la rêverie associée à l’enfance, Également une réflexion sur l’intimité. Un ouvrage à contre-courant. C’est vraiment rafraîchissant. Un beau bijou que ce livre. » Katerine Verebely, Radio-Canada

« Paris sera toujours Paris, mais celui de Dany Laferrière a cet air de flânage qui n’est pas pour nous déplaire. Entre ses dessins rappelant sans aucun doute l’oeuvre d’Apollinaire, le carnet de l’Immortel, qui se veut bien sûr un hommage aux grandes et aux grands qui l’ont précédé, permet aussi une véritable incursion dans le quotidien et le travail de l’écrivain qui nous a appris à déguster l’odeur du café sans se fatiguer. Un ouvrage magnifique... »
Denis Gamache (librairie Au Carrefour), Les Libraires

« C’est quelque chose de spécial, de jamais vu, d’inusité qui m’a renversée et qui m’a charmée. Des heures de plaisirs. » Francine Grimaldi, Radio-Canada

« Autoportrait de Paris avec chat, de Dany Laferrière, est un autre de ses tours de gamin qui déconcertent le milieu littéraire. Entièrement écrit à la main et débordant de dessins imparfaits de l’écrivain, c’est un livre qui recule jusqu’à l’enfance de l’art et nous oblige à tourner le dos à un monde numérique qui nous vampirise. Pour le lecteur, un ravissement – voire un enlèvement – dans tous les sens du terme. » Chantal Guy, La Presse

« Le résultat est amusant, vif, intelligent, inattendu et d’une grande liberté. » Marie-France Bornais, Journal de Québec

« Cette déambulation poétique, qui passe aussi par Haïti et Montréal, est d’une richesse et d’une érudition inouïes. Elle est passionnante parce que Laferrière maîtrise l’art de raconter les histoires. Son écriture fluide et sa langue enjouée captivent. » Anne-Claire Norot, Les Inrockuptibles

« C’est un bonheur de découvrir ce livre comme on le veut, à notre rythme. » Isabelle Craig, Radio-Canada

«La toute dernière oeuvre de Dany Laferrière est un pur délice qui se déguste lentement. [...] un livre éclaté auquel rien ne peut être comparé. » Emmanuelle Ghersi, Coup de pouce


Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec