//
Les seins de Faïna ont poussé l’espace d’un été, celui de ses seize ans. Et, avec les seins, sont apparus les admirateurs. Faïna pensait que sa mère, Oliko, et que sa grand-mère, Noutsa, lui confieraient alors le plus important des secrets de la famille: comment elles se sont mariées toutes les deux à seize ans. Et, surtout, qu’est-ce qui se passe après le mariage, quand les deux époux restent seuls ensemble. Mais personne ne lui a raconté quoi que ce soit. Les mots, c’est quoi ? Du vent !

 «Il faut bien se marier au moins une fois dans sa vie, petite.» Voilà ce que grand-mère Noutsa se contente de répéter à Faïna. Mais qui ? Son premier fiancé aux noirs sourcils, ou le fils du vigneron au regard de feu?

 Cette histoire se déroule dans un pays qui n’existe pas. L’Union soviétique a coulé comme le Titanic, mais le monde entier continue de nager vers cette épave pour regarder à travers ses hublots. Dans Faïna, de jeunes filles rêvent désespérément de se marier, des innocents se font tirer à bout portant, des femmes se déshabillent et écartent les jambes sur la table de la cuisine, une main qui sort de la terre saisit un homme par la cheville et son âme s’échappe, un cadavre repose sur un piano à queue, Brejnev se traîne jusqu’à la tribune en essayant de retenir ses pets. Voyez ! Voyez ! Voilà la vie derrière le hublot...

Traduit par : Carole Noël
Parution : 23 août 2006, 112 pages
ISBN-13 : 9782764604649
Code barre : 9782764604649

17.95 $   /   13.50€

Ce que la presse en dit

« L’auteure d’origine géorgienne Elena Botchorichvili réussit encore une fois un tour de force avec ce troisième roman. Tout comme dans son premier ouvrage, Le Tiroir au papillon (Boréal, 1999), elle parvient, en une centaine de pages, à tisser un complexe mais lumineux tableau qui forme, à l’arrivée, une véritable saga familiale hautement picaresque courant sur trois générations. [...] Grâce à une construction formelle toute en ellipses, en rebondissements temporels, faite de phrases courtes et incisives, passant d’une protagoniste à l’autre, mordant dans la vie comme dans son absurdité, Botchorichvili crée un monde imagé dans lequel évoluent des personnages que l’on saisit d’emblée, malgré une grande économie dans les descriptions psychologiques. [...]Un roman fort, prenant et bouleversant, car tout dénué de complaisance et d’atermoiements faciles. »  Pierre ThibaultIci

« L’univers disparu de Faïna, texte bien tourné qui se situe entre la novella et le roman, n’a apparemment pas fini d’habiter les esprits de ceux qui en sont issus, marqués à jamais par le contexte dictatorial qui pesait sur eux,, parfois jusque dans le domaine de l’intime. »
Éric Paquin – Voir
Pour lire la critique complète

« Une saga construite en peu de mots. Un tour de force. »  Michel Vézina – Pour la suite des choses / Radio-Canada
 Pour écouter la critique

Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec