//

Karel Mayrand

Karel Mayrand

Karel Mayrand est l'auteur de Une voix pour la Terre. Il est également l’un des principaux organisateurs et porte-parole du grand Rassemblement pour la terre du 22 avril 2012.

Né en 1972 à Québec, Karel Mayrand a grandi à Rimouski, puis à Saint-Jérôme. Marié et père de jumeaux de sept ans, il vit à Montréal depuis vingt ans. Il a complété des études en science politique à l’Université McGill, puis en relations internationales, à l’Université Laval. 
Il a commencé à s’intéresser aux questions d’environnement dans la foulée du Sommet de Rio. À sa sortie de l’université en 1996, il a été recruté par Pierre Marc Johnson, ancien premier ministre du Québec, avec lequel il a travaillé jusqu’en 2008 à titre d’assistant de recherche sur les questions de mondialisation, de commerce, de développement international et de développement durable.

En 1999-2000, Karel Mayrand a été consultant sur les enjeux internationaux de l’eau pour le compte du Ministère québécois des relations internationales, au moment où le gouvernement du Québec développait sa politique de l’eau. En 2001, il a dirigé, pour le compte de l’Union mondiale pour la Nature, du Programme des Nations Unies pour l’environnement et de l’Institut international du développement durable, le premier symposium hémisphérique sur le commerce et le développement durable, en marge du Sommet des Amériques de Québec.

En 2002, il a cofondé le Centre international Unisféra, un centre de recherche sur les politiques du développement durable, où il a été directeur de la recherche. Pendant les six années qu’il a passées à Unisféra, il a réalisé plusieurs mandats de consultation pour des agences des Nations Unies, pour les gouvernements du Canada et du Québec et pour la Commission de coopération environnementale de l’ALÉNA. Il a participé à des négociations internationales et à des missions qui l’ont amené à plusieurs reprises en Afrique, en Amérique du Sud et en Europe.

En 2005, grâce à une bourse d’Action Canada, un programme national visant à renforcer les compétences de jeunes leaders canadiens, Karel Mayrand a effectué une mission dans l’Arctique canadien et au Groenland. Ce voyage a été le point tournant qui l’a conduit à passer du rôle d’analyste à celui d’acteur engagé. La même année, il a créé Planetair, l’un des premiers programmes de compensation des gaz à effet de serre à l’intention du grand public au Canada, qui demeure encore aujourd’hui l’un des principaux joueurs dans ce marché. La création de Planetair a valu à Karel Mayrand d’être finaliste en 2008 du concours Arista à titre de jeune entrepreneur socialement responsable de l’année.

Karel Mayrand a publié en 2006, avec Pierre Marc Johnson et Marc Paquin, l’ouvrage Governing Global Desertification aux éditions Ashgate Aldershot de Londres. Il s’agit du premier ouvrage sur la Convention internationale sur la désertification. En 2007, il a rédigé le Manifeste pour un Québec durable, une réponse d’universitaires québécois aux manifestes des lucides et des solidaires publiés plus tôt la même année.

En 2008, il s’est joint à l’équipe de direction de la Fondation David Suzuki et a créé le bureau québécois de la Fondation, en plus d’agir comme porte-parole francophone et de piloter la francisation des activités de l’organisation. Toujours en 2008, il a été formé par Al Gore comme conférencier bénévole de Réalité climatique Canada dont il est devenu président en 2010. En 2011, il a été nommé porte-parole francophone des 24h de réalité, un événement mondial organisé par Al Gore pour sensibiliser le public à la réalité du phénomène des changements climatiques.

Site internet de la Fondation David Suzuki : www.davidsuzuki.org

Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec