//

Marie-Sissi Labrèche

Marie-Sissi Labrèche

Marie-Sissi Labrèche est née à Montréal le 23 octobre 1969.

Elle a obtenu une maîtrise en création littéraire, avec mention « excellent », à l'Université du Québec à Montréal – 1998-1999. Sujet de recherche : l’autofiction; sujet de création : son premier roman, Borderline, paru aux Éditions du Boréal en mars 2000. Borderline a été traduit en allemand chez Antje Kunstmann, en russe chez Text, en grec chez Diigisi et en néerlandais chez Van Gennep. Max Films en a assuré l’adaptation cinématographique sur un scénario de Marie-Sissi Labrèche et Lyne Charlebois.

Borderline a reçu le Génie de la meilleure adaptation cinématographique, quatre Jutras, quatre prix lors du Festival du film de Mannhein-Heidelberg en Allemagne, le Prix du public à Angoulême au Festival du film francophone, Mention spéciale du Jury à Toronto au Festival international du film, et à Namur, au Festival du film francophone (Compétition des premières œuvres), ainsi que le Prix du public à Tübingen-Stuttgard.

Son deuxième roman, La Brèche (Éditions du Boréal, 2002), a été publié en allemand, toujours chez Antje Kunstmann.

En 2006, elle a fait paraître La Lune dans un HLM (Éditions du Boréal), et en 2010 une série feuilleton de treize épisodes pour ados, Psy malgré moi (La courte échelle).

Marie-Sissi Labrèche a longtemps été journaliste pour les magazines Filles d’aujourd’hui, Femmes plus, Clin d’oeil et Lou (magazine européen).

De 1994 à 1997, Marie-Sissi Labrèche a été auteur-compositeur-interprète dans le groupe rock alternatif Sylph. Le groupe a donné plusieurs spectacles dans la plupart des bars de la métropole, et a produit un CD, Hiroshima.

Au plan littéraire, elle a remporté le Premier Prix des Grands Prix de la Société Radio-Canada avec la nouvelle Dessine-moi un mouton! (chapitre 4 de son roman Borderline); elle a gagné le concours Nouvelles fraîches douze, avec la nouvelle J’ai dix doigts. Elle a fait paraître des nouvelles dans diverses revues, dont XYZ (notamment Dessine-moi un mouton), STOP, et dans l’ouvrage collectif Le Aquin des écrivains (Éditions La mise en quarantaine, 2002).

Actuellement, Marie-Sissi travaille à la scénarisation d’un film avec le réalisateur Charles Binamé.

Presse

« Labrèche, une écrivaine qui se distingue par son style full-contact et son imaginaire exalté »
Ginette Bernatchez - Québec français


À propos de Bordeline


« Le récit pourrait être épouvantable s’il n’y avait pas cette autodérision, cet humour très incisif, ces formules choc qui font de Borderline une œuvre forte. »
Marie-France Bazzo – Radio-Canada

« […] Elle a du cran, écrit cru et vrai. […] C’est tout simplement foudroyant. »
Danielle Laurin – Elle Québec

« […] Vive l’autofiction ! Borderline est un produit pas trop raffiné et qui ne se déguste pas. Il se dévore. […] Sissi est construit de chapitres qui tiennent tout seuls, mais qui s’enchaînent selon une mécanique très efficace. »
Réginald Martel – La Presse

« […] Un roman cinglant, violent, cruel, mais plein de vie. […] Elle se permet tout, et j’aime ça. »
Pascale Navarro – Voir


À propos de La Brèche


« Avec une rage salutaire qui fait tout le prix de ce livre souvent dérangeant, elle tente de comprendre comment on peut réconcilier le sexe et la tendresse, la dépendance et l’amour. »
Livre Hebdo (C.F.)

« Une des très belles découvertes de la saison. C’est une surprise. C’est nerveux, c’est complètement électrique. »
Jean Fugère – Télé-Québec


« J’ai dévoré ses livres […] Elle a une belle plume pleine d’images délirantes. »
Marie Plourde – Journal de Montréal

« L’amour fou d’Émilie-Kiki […] est dépeint ici avec un brio très personnel. »
Jean-Luc Douin – Le Monde

« Un deuxième roman tout aussi coloré, étourdissant et fort en gueule que le premier. »
Benny Vigneault – Lettres québécoises

« Marie-Sissi explore avec profondeur, intensité et amplitude l’espace d’une intimité amoureuse. »
Grégory Lemay – Ici

« Ce qu’on reçoit en plein visage en lisant le livre, c’est une écriture de rue, crue et sexuelle. Une écriture musicale, qui s’entend au fil des pages…»
Alexandra Diaz – Clin d’œil

« Au lieu d’avoir entre les mains un petit récit tranquille traitant des jolies choses de la vie, le lecteur se retrouve avec un bâton de dynamite plutôt trash, du rock littéraire de rue… »
Guillaume Bourgault-Côté – Le Soleil

À propos de La Lune dans un HLM

«Ça déborde, ça englue l’existence, ça produit des mots partout, du style surtout, un roman formidable, une autofiction assumée ; ça c’est le malheur et la passion, l’intensité d’une présence maternelle assourdissante et infernale, un couple mère-fille comme on n’en voit jamais. Le plus récent roman de Marie-Sissi Labrèche est un coup de poing, un coup au cœur, une apothéose de l’amour-haine, un supplice avoué quand la mère s’impose dans une vie trouble.»
Hugues Corriveau, Lettres québécoises

«Et c’est beau, douloureusement beau, tellement beau que ça fait mal au cœur. Alors que l’on nage en pleine détresse, en pleine tragédie humaine, on se sent portés par la grâce de cette écriture qui joue avec les maux avec une inventivité et un bonheur rare.»
Marie Claude Fortin, La Presse

«Voici une écrivaine qui prend des risques. Qui écrit avec ses doutes, ses peurs, avec ses tripes, ses poings. Voici quelqu’un de vrai, qui fait entendre une vraie voix. Quelqu’un qui nous secoue. Nous émeut, aussi. Et nous fascine.»
Danielle Laurin, Le Devoir

«Des figures attachantes, magnifiquement humaines, et un roman tonifiant !»
Claire Favre, Nuit Blanche


Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec