//

Romans et récits

Amanita virosa

HYAENA. C’est le nom que Winchester Olivier et Samuel Colt ont donné à leur entreprise, qui fonctionne en marge de la société. Leur spécialité : vendre les images, photos, vidéos des personnes qui font fantasmer leurs clients. Pour arriver à leurs fins, ils sont prêts à tout. La loi de la jungle. À l’âge d’Internet, l’image n’est-elle pas – impérissable, éternelle – plus précieuse encore que les corps ? N’est-elle pas, une fois archivée dans le cyberespace, plus forte que la mort ? 

Entre Win et Sam, leurs clients riches et puissants, et leurs proies, dont la jeune et belle Elsa, chanteuse qui a connu un succès viral sur le web, se dessine un étrange ballet évoquant les scènes de chasse et de carnage qu’apprécient tant les amateurs de documentaires animaliers. Tout à la fois roman d’anticipation, roman d’action, roman d’amour,  Amanita virosa  est une œuvre riche et ambitieuse.

Parution : 25 août 2015, 312 pages
ISBN-13 : 9782764623848
Code barre : 9782764623848

25.95 $   /   20.00€

Ce que la presse en dit

« C’est avec une ferveur inouïe que les yeux traversent les pages du nouveau roman d’Alexandre Soublière. Il existe trop peu de termes pour qualifier un livre aussi particulier que celui-ci. Parfait pour tous les amateurs de suspense, mais aussi pour les lecteurs cherchant un roman hors-norme et mémorable, Amanita Virosa saura s’immiscer dans votre intimité. »
Charles Gauthier-Ouellette, Le délit

« Ce que j'aime d'Alexandre Soublière, c'est qu'il arrive dans le milieu littéraire avec ses gros sabots, arborant un style et une langue jeunes et rafraîchissants. À lire absolument ! »
Shannon Desbiens (Les Bouquinistes), Les Libraires

« Alexandre Soublière excelle surtout, tel un Ducharme nouveau genre, à ce niveau bien précis: il réussit à donner une enveloppe et ses os, de même qu’une âme charitable, à ses personnages qu’ils soient fondamentalement bons ou moins bons. Et surtout, on a cette impression qu’ils prennent vie sous nos yeux tellement ils sont vrais. »
Éric Dumais, La Biblie urbaine
 
« Une prémisse extrêmement efficace et dérangeante qui pose des questions philosophiques sur l'identité, le sexe, le pouvoir et l'amour. »
Lisanne Rhéault-Leblanc, Clin d'oeil

« Un roman qui, à l'instar de son prédécesseur, camoufle son romantisme suranné sous un humour lugubre et une narration studieusement désenchantée. Non, Soublière n'était pas qu'un one-hit wonder. »
Dominic Tardif, La Tribune

« Capable de se montrer aussi cru qu'hypersensible, Alexandre Soublière prouve une fois de plus qu'il a l'oreille absolue pour les tics de langage de sa génération et l'éthos de son époque. »
Martine Desjardins, L'actualité

« Très bien écrit, d'une écriture acérée, précise. Un des écrivains les plus percutants de sa génération, peut-être même le plus percutant. Ce roman ne laissera personne indifférent. »
Steve Dumas, Télé-Québec

« Un roman d’anticipation teinté d’un romantisme glauque réussi et porté par une écriture honnête et un ton plus mature qui sied parfaitement au jeune écrivain. »
Elizabeth Lord, Les Méconnus

« Quel roman! Mais quel roman! Il vous brasse, vous bouleverse, vous bouscule. Un roman magistral ! »
Yannick Ollassa, Châtelaine

« Alexandre Soublière a une très bonne plume puis on accroche. J’ai adoré. »
Joséphine, CISM

« Un roman construit comme un suspense. Alexandre Soublière travaille encore beaucoup la langue. Un jeune auteur bien ancré dans sa génération.»
Patricia Tadros, Radio-Canada

« Un livre très surprenant. On vous le conseille vivement. »
Maxine Nadeau,
CIBL

« Alexandre Soublière signe un deuxième roman porté par le même souffle provocant. »
Monique Roy,
Châtelaine




Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec