//

Essais et Documents

La Bataille de Londres

Dessous, secrets et coulisses du rapatriement constitutionnel

Au lendemain du référendum de 1980, Pierre Elliott Trudeau reprend son vieux rêve de rapatrier la Constitution. Il demandera donc au parlement britannique d’adopter une loi qui fera enfin du Canada un pays pleinement indépendant.

Les provinces, le Québec au premier chef, qui voient leurs prérogatives menacées et veulent stopper l’initiative du fédéral, multiplient ambassades et délégations à Londres, tentant de séduire les députés et lords anglais à coups de grands vins et de plats fins. Affluent également dans la capitale anglaise les Indiens, qui se sentent trahis par la couronne britannique, et les stratèges fédéraux, bien déterminés à voir triompher leur cause. S’en mêlent le Labour anglais, qui rêve de faire tomber Thatcher, les députés conservateurs d’arrière-ban qui défient la Dame de fer, au plus bas de sa popularité juste avant la guerre des Malouines, et tout ce qui grouille, scribouille, grenouille au Canada et en Angleterre, pendant que les tribunaux, des deux côtés de l’Atlantique, s’apprêtent à entendre différentes causes touchant ce coup de force constitutionnel.

C’est avec une verve irrésistible que l’auteur décrit cette foire d’empoigne, au-dessus de laquelle vogue le couple improbable que forment Pierre Trudeau et Margaret Thatcher, opposés sur le plan politique et pourtant liés par une complicité aussi inattendue qu’indéfectible.

Frédéric Bastien est le premier historien qui se penche sur ces événements en s’appuyant sur une étude systématique des archives, notamment les documents secrets du Foreign Office. C’est grâce à ces derniers que nous apprenons que Trudeau, dans son entêtement, est allé jusqu’à enfreindre une règle fondamentale des gouvernements démocratiques, soit celle de la séparation des pouvoirs, compromettant d’emblée la légitimité du nouveau régime constitutionnel.

Autres informations

VIDÉO : Entrevue avec Frédéric Bastien


Feuilletez notre cahier de présentation

Parution : 9 avril 2013, 480 pages
ISBN-13 : 9782764622278
Code barre : 9782764622278

32.95 $   /   24.00€

Ce que la presse en dit

« Un livre si important qu'un politicien qui en nie l'utilité n'est pas un politique. »
Laurent Laplante - Nuit-blanche

« En plus d'être informatif, ce livre est écrit comme un thriller. Il s'agit d'un incontournable pour les amateurs d'histoire politique canadienne. »
Jean-Philip Guy - Le Libraire

«… un livre qu’on déguste comme un roman d’espionnage. […] Au-delà des révélations chocs et de la solidité admirable de la recherche, ce qu’il faut admirer de cet ouvrage, c’est la facilité déconcertante de l’auteur à créer une histoire palpitante à partir d’éléments en apparence inintéressants. »
Éric Dupont – L’actualité

« C’est le livre de l’heure ! »
Gilles Parent – 93,3 FM/Le retour de Gilles Parent

« La publication du livre de Frédéric Bastien, La Bataille de Londres, a provoqué un tourbillon politique cette semaine à l'Assemblée nationale. L'auteur y expose les coulisses du rapatriement de la Constitution. »
Jean-Marc Salvet - Le Soleil

Entrevue de Lucien Bouchard au Devoir : Un «devoir de mémoire» obligatoire
«L’ancien premier ministre s’est senti interpellé de plein fouet par les révélations sur le rapatriement de la Constitution.»
Guillaume Bourgault-Côté - Le Devoir

« [...] un bouquin fort intéressant. Les amateurs de politique vont adorer.»
Alec Castonguay - L'Actualité

« Ce véritable travail de moine est une lecture fascinante et tout à fait éclairante sur les véritables coulisses d’un rapatriement qualifié sans hésitation par l’auteur de «coup d’État». »
Josée Legault - L'Actualité

« Ça se lit presque comme un roman politico-judiciaire. »
Anne-Marie Dussault - RDI / 24 heures en 60 minutes

« [Ce livre] ouvre la porte à de longues discussions et à un intérêt certain. »
Claude Bernatchez - Radio-Canada / Première heure

« Pour celui qui a consacré huit ans de sa vie à des demandes d'accès à l'information auprès d'Ottawa et de Londres et qui a fouillé maintes archives, aucun doute possible: ce rapatriement de la constitution canadienne a été un coup d'État rendu possible par deux juges de la Cour suprême, Willard Estey et Bora Laskin. »
Louise Leduc - La Presse

« Ce livre lève le voile sur des jeux de pouvoir dont on n’était pas tout à fait conscient. Il y a des choses étonnantes là-dedans, des révélations chocs. C’est gigantesque. Un bouquin dans lequel il y a des choses très surprenantes, même bouleversantes. »
René Homier-Roy - C’est bien meilleur le matin / Radio-Canada

« Dans son ouvrage La bataille de Londres, dessous, secrets et coulisses du rapatriement constitutionnel, l'historien Frédéric Bastien laisse entendre que le rapatriement de la Constitution de 1982 aurait été ni plus ni moins qu'un coup d'État, parce qu'il aurait violé la règle de la séparation des pouvoirs juridique et exécutif.
Par Lia Lévesque, La Presse Canadienne

« Rapatriement de la Constitution, un coup d’État de Thatcher et Trudeau? »
Daphnée Hacker-B - Journal Métro

« De graves irrégularités qui s'apparentent à un ? coup d'État constitutionnel ? ont entaché le rapatriement de la Constitution par l'ex-premier ministre Pierre Elliott Trudeau, en 1982, selon une enquête de l'historien Frédéric Bastien. »
Marco Fortier – Le Devoir

Entrevue à Pas de midi sans info (Radio-Canada) à 12 : 32

Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec