//

Romans et récits

Charité bien ordonnée

Toute à ses pensées, Clara Purdy n’a pas vu la station wagon qui grillait le feu orange à l’intersection qu’elle s’apprêtait à traverser. Après le vacarme de la collision, c’est toute une famille en état de choc qui descend de la grosse voiture, leur seul domicile, et qui se retrouve à la rue.

Clara, qui travaille dans les assurances, le sait sans l’ombre d’un doute : elle est responsable de cet accident. Une question se pose alors pour elle, brûlante : comment redonner à ces gens un peu du bien-être qu’elle leur a dérobé ?

Qu’est-ce que cela veut dire, exactement, être bon ? Se peut-il que la générosité ne soit au fond qu’une forme d’égoïsme ? Que devons-nous aux autres ? Et qu’est-ce que ceux-ci nous doivent en retour ? C’est en romancière-née que Marina Endicott aborde ces questions, et nous l’accompagnons, retenant notre souffle, quand elle nous révèle les abîmes qui se cachent derrière les événements les plus banals de la vie de tous les jours.

« Charité bien ordonnée séduit irrésistiblement… C’est le genre de roman qui vous entre dans la peau. »
Quill & Quire

Traduit par : Lori Saint-Martin, Paul Gagné
Parution : 20 avril 2010, 496 pages
ISBN-13 : 9782764620250
Code barre : 9782764620250

27.95 $

Ce que la presse en dit

« Impossible de résister à ce roman qui a valu à son auteure […] le prix du Commonwealth 2009. C’est plein de vie, d’émotions contradictoires, de rebondissements. Il suffit de lire les premières pages, et c’est parti. » Danielle Laurin – Elle Québec

« 484 pages de pur bonheur ! » Anne Michaud – Bernier et Cie / Radio-Canada

 « Marina Endicott nous invite à faire une visite dans les profondeurs de l’âme humaine enfouie sous des décors de bonnes vertus. » — Carole Payer, Journal de Montréal

« Le roman est ambitieux. Il aborde plusieurs thèmes : la pauvreté, les classes sociales, la maladie, l’itinérance. Tout ça, avec beaucoup de subtilité, sans alourdir le récit. […] Courez acheter ce livre ! C’est un grand roman ! » Andrée Poulin – Divines Tentations/ Radio-Canada

« Improbable, drôle, romantique, tout en tendresse, ce joli roman de la Canadienne Marina Endicott est séduisant. » Suzanne Décarie — Lebelage.ca

Andrée Poulin a parlé de ce livre dans sa chronique Divines Tentations, à la Première Chaîne de Radio-Canada. Pour écouter ses commentaires, cliquez ici.

Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec