//

Essais et Documents

Déraillements

« C’est la nuit, dans mon enfance, entre veille et sommeil, que m’est venu l’attrait des trains. À chaque nuit, au passage du train venant des provinces maritimes, le charme agissait toujours autant à mes oreilles, comme à celles d’Ulysse le chant des sirènes. Je l’écoutais naître au loin, et mourir au loin, cette grande plainte sifflante qui m’était une invitation au voyage, la séduction extatique d’un train traversant une ville en perçant l’air de la nuit, une cavatine, le médianoche du dormeur éveillé. »

Robert Lévesque ne savait pas, lorsqu’il écoutait siffler les trains de son enfance, à quelles aventures cet appel le conduirait plus tard : appel du lointain, de l’étranger, aussi attirant qu’une patrie perdue ; mais appel, aussi, du monde grand ouvert devant lui, là, tout près, dans les livres qu’il lirait.

L’univers ferroviaire – rails, locomotives, gares – sert de thème ou d’amorce à tous les textes de ce recueil, mi-essais mi-poèmes en prose, enlevés, frémissants, vifs comme le mouvement d’un rapide dans la nuit. C’est un univers inépuisable où se croisent des passagers inattendus qui ont pour noms Franz Kafka et Jack London, la Bolduc et Fats Waller, Arthur Buies et Oscar Wilde. Et non loin, un peu à l’écart, lové dans un coin du compartiment ou dissimulé derrière un pilier du quai, un compagnon discret observe leurs gestes, écoute leurs propos, et n’attend que de monter à bord avec eux, de partir, de vivre enfin !

Parution : 15 mars 2011, 176 pages
ISBN-13 : 9782764620991
Code barre : 9782764620991
Collection : Papiers collés
Numéro :

19.95 $   /   16.00€

Ce que la presse en dit

« Magistrale leçon de lecture et d'écriture, dont devrait prendre note ce qui nous reste d'intelligentsia. »
Gilles Dupuis - Spirale, numéro 140, Printemps 2012

« Déraillements se révèle une lecture riche, érudite, qui comblera les amoureux des mots, de l'Histoire et des voyages.»
Élizabeth Marineau - Revue Art Le Sabord, numéro 91, Mars 2012

« Depuis son enfance à Rimouski, Robert Lévesque aime les trains et les gares. Le critique dramatique et chroniqueur littéraire a fait de l'univers ferroviaire le thème d'un éblouissant recueil de courts textes consacrés aux écrivains qu'il apprécie. »
Pierre Cayouette – L’actualité

« Brillant trompeur, le critique fait mine de ressasser des anecdotes quand il illumine, en fait, certaines des œuvres les plus importantes des derniers siècles. »
Dominic Tardif – Voir

« Robert Lévesque écrit très bien. C’est très intéressant. C’est un très beau voyage dans la littérature de partout au monde. C’est foisonnant. Il élève l’anecdote au rang d’art. C’est vraiment fascinant. Une fois qu’on referme ce livre, on a envie d’aller lire plein d’autres choses. »
Matthieu Dugal – Radio-Canada / Ça me dit de prendre le temps
Pour écouter l'entrevue et la critique, cliquer ici.

« Toute l'érudition et tout l'amour de la littérature, et plus, dans ce livre, Déraillements, aux Éditions du Boréal. »
Christiane Charette – Radio-Canada / Christiane Charette
Pour écouter Robert Lévesque discuter de son livre avec Christiane Charette, cliquer ici.

« Le voyage. C’est le thème central de ce recueil de textes du plus doué des chroniqueurs québécois. Pas de doute, Robert Lévesque est bel et bien l’héritier d’Arthur Buies. Dans ce recueil, on croise des gens comme Jack London, Michel Butor, Paul Léautaud, Jacques Ferron... On jurerait que Robert Lévesque était l’un de leurs plus proches intimes. Brillantissime ! »
Didier Fessou – Le Soleil

« Déraillements, c'est une trentaine de courts textes ciselés sur ses écrivains ou artistes de prédilection, à un point signifiant de leurs vies, dans lequel le train a toujours un rôle à jouer. »
Chantal Guy – La Presse
Pour lire l'entrevue parue sur Cyberpresse, cliquer ici.

« J’ai adoré ! C’est un livre absolument fantastique ! C’est extrêmement vivant. C’est poétique. C’est drôle. C’est touchant. »
Chrystine Brouillet  – Radio-Canada / Vous m’en lirez tant

« Robert Lévesque a une réputation méritée de styliste. Il maîtrise, en effet, l'art de créer rapidement une atmosphère, de saisir le lecteur pour l'amener dans un univers inattendu. C'est en racontant que le chroniqueur donne le goût de le suivre. »
Louis Cornellier – Le Devoir

« Un auteur étonnant. Il est excellent. »
Catherine Lachaussé – Radio-Canada / Ça me dit de prendre le temps

Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec