//
Saint John’s. Terre-Neuve. Helen O’Mara s’occupe de sa maison, de ses petits-enfants, et suit assidûment ses cours de yoga. Toutefois, dans les riches heures où elle se retrouve seule avec elle-même, elle revit la vie qu’elle a partagée avec Cal, son mari mort il y a plus de vingt ans, quand la plateforme de forage Ocean Ranger a sombré corps et biens, le jour de la Saint-Valentin, au milieu de l’Atlantique.

En évitant toute sentimentalité facile, Lisa Moore nous captive grâce à son talent pour rendre avec une vérité criante les moments d’intimité qui composent la vie de chacun d’entre nous.

Lisa Moore réussit admirablement à rendre l’univers physique de ses personnages en  fragments bruts de couleurs et de sensation […]. L’image qui ressort d’Helen est celle d’une femme parfaitement ordinaire […]. Mais c’est justement de cela qu’il est question dans Février : la vie d’une femme parfaitement ordinaire qui est bouleversée par un événement extraordinaire. C’est un livre merveilleux. Joan Epp, Winnipeg Free Press

Un don de magnétiseur qui nous révèle la sensation de vivre sur terre – les saveurs, les odeurs –, doublé d’un instinct infaillible pour aller vers ce qui est important dans la vie.  Richard Ford, lauréat du prix Pulitzer

Février était dans la sélection du prix Man Booker 2010

Pour lire d'autres extraits de presse au sujet de l'édition anglaise, cliquez ici.

Autres informations

Traduit par : Dominique Fortier
Parution : 16 février 2010, 296 pages
ISBN-13 : 9782764620052
Code barre : 9782764620052

24.95 $

Ce que la presse en dit

« Un livre triste, délicat, émouvant. » Marie-France Bazzo – Télé-Québec/Bazzo.TV

« Avec une attention poétique portée aux détails, une écriture sobre, mais sensorielle, elle [Lisa Moore] sait faire parler le quotidien. Un très beau roman. » Marie Labrecque - Entre les lignes

« Un magnifique travail sur la mémoire. » Isabelle Gauvin - Côté Blogue

« On vit son deuil en profondeur. Il n’y a pas d’apitoiement, pas de sensiblerie. On est dans une douleur profonde. [...] C’est un livre lumineux. Jusqu’à la fin, on est tenu en haleine. »
Sophie Faucher – Télé-Québec/Bazzo.TV

Pour écouter la critique de Marie-France Bazzo à l'émission Puisqu'il faut se lever, cliquez ici.


Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec