//

Romans et récits

Les Portes closes

Philippe et Catherine. Ils sont peintres tous les deux. Il fait de grandes toiles, elle des petits formats. Il est riche, célèbre. Elle est connue d’une poignée d’admirateurs et de connaisseurs.

Il s’enferme tout le jour dans son atelier pour travailler. La porte close, elle ne la franchit jamais. C’est une convention tacite entre eux. Elle fait marcher la maison. C’est elle qui a élevé leurs trois filles. Il reçoit les modèles qu’il peint. Des jeunes femmes qu’il ne revoit plus jamais ensuite.

Quel est ce mystère qui fait que deux personnes traversent la vie ensemble ? Est-ce que cela s’appelle toujours l’amour ? Malgré les trahisons, les rapports de force, les jeux de séduction, la manipulation, la jalousie, la haine, l’envie de tout détruire. Malgré les enfants qui emportent chacun un morceau de notre chair. Malgré le fantôme des parents qui ne cesse de nous hanter. À quel prix un couple réussit-il à durer jusqu’à la fin ? Faut-il nécessairement qu’il y ait une victime ?

Avec une lucidité impitoyable, servie par une écriture d’une rare maîtrise, Lori Saint-Martin explore cette folie à deux qu’est un couple. Couche après couche, elle élimine tous les mensonges, toutes les illusions, tous les simulacres, pour arriver à dessiner ce mystère, le plus grand qui soit, peut-être.

« J’ai regardé sa main sur la table, une main longue et fine mais aujourd’hui tavelée, parcheminée, aux doigts légèrement déformés par l’âge et le travail. Des mains que j’ai vues peindre, bien sûr, et manipuler les couverts, et tenir le volant pour nous guider dans les tempêtes, et me caresser sans qu’alors je regarde. Et je me suis dit : oui, on restera sans doute toujours ensemble même si, par moments, je rêve de franchir le seuil pour la dernière fois.
Et encore, qui sait ? Je regarde vers la porte, vers le vaste monde, mesure la distance qui m’en sépare, un chat prêt à bondir. »

Parution : 12 mars 2013, 232 pages
ISBN-13 : 9782764622155
Code barre : 9782764622155

22.95 $   /   17.50€

Ce que la presse en dit

« L'amour qui unit deux artistes est ici disséquée sous la plume sobre et adroite de l'auteure.»
Josée-Anne Paradis, Les Libraires

« Un livre finement écrit. Un livre intime et mystérieux. Un grand bonheur de lecture. »
Marie Hélène Poitras, La tête ailleurs / Radio-Canada

« Un roman formidable. »
Jean Barbe - Tout le monde tout lu / MATV
Extrait à 1 : 08

« Le roman est mené d’une main de maître, un striptease lent et efficace du couple, aux yeux du lecteur uniquement [...] Pas de cette sensation de voyeurisme [...], la progression maîtrisée nous laisse du temps pour voir et du silence pour réfléchir. Pour anticiper. Pour extrapoler.[...] Un style sobre, assuré et précis, bref, un style des plus efficaces. »
Venise Landry - Le Passe mot de Venise

«Une sorte de tango amoureux triste et lucide, vraiment fascinant à observer.»
Lisianne Rheault-Leblanc - 7 jours

« Avec une lucidité impitoyable, servie par une écriture d’une rare maîtrise,
l'auteure explore cette folie à deux qu’est un couple. Couche après couche, elle élimine tous les mensonges, toutes les illusions, tous les simulacres, pour arriver à dessiner ce mystère, le plus grand qui soit, peut-être. »
André Maccabée - Cité Boomers

« Ça été une très belle découverte. J’ai été happé par l’écriture. J’ai le dévoré. »
Jeremy Laniel / Poste Frontière

« C’était une grande lecture pour moi. Pour un premier roman c'est très bien écrit. C’est un réel plaisir. »
Caroline Le Gal / Poste Frontière

« Avec ce premier roman, Lori Saint-Martin nous livre un diptyque dense et mature. Reconnue pour son talent de traductrice, elle nous dévoile maintenant un univers qui lui est propre, soutenu par une force d’écriture indéniable.»
Marie-Jeanne Leduc - La Recrue du mois

« La plume de Lori Martin réussit à circonscrire les maux (et les mots) pour que l’on puisse voir ce qui se trouve derrière les nombreux secrets et mensonges. Elle dépeint les personnages dans toute leur complexité. Ils sont si tangibles qu’ils sont vos parents, vos voisins, vous. »
Yannick Ollassa - La Bouquineuse boulimique

« Un roman qui parle de trahison, de haine, de jalousie, de jeux de séduction. J’ai beaucoup aimé ce roman-là. Ça nous fait réfléchir. »
Amélie Boivin Handfield - Samedi de flâner / Radio Acton

« Un premier roman, vif, sans chichi et très concret. »
Marie-Christine Blais – La Presse +

« Prenez une femme et un homme qui vivent ensemble depuis longtemps. Demandez-leur, en catimini, chacun pour soi, quel est le secret de leur longévité. […] Romantiques s’abstenir. Attendez-vous au pire. La plume de cette auteure est minutieuse, appliquée. Elle atteint parfois ce qu’on pourrait appeler la perfection. Elle est ciselée, mais sans pardon, tout en aspérité, acérée. »
Danielle Laurin – Le Devoir

« Des thématiques habilement modelées par l'auteur. »
Josée-Anne Paradis - Le Libraire

« Une réflexion importante sur l’amour, le couple, la passion, l’art et la création qui canalisent des pulsions qui surgissent de l’enfance. Un roman fascinant, une danse qui nous fait passer et revenir devant ? ces portes closes ? sans que jamais les personnages ne se risquent à y insérer une clef. »
Yvon Paré – Progrès Dimanche

« Le livre est bien écrit et se lit d’un trait. Catherine et Philippe prennent la parole tour à tour ainsi, nous avons les perceptions de deux époux. Ce roman ne va pas dans l’eau de rose mais reflète bien la complexité de l’amour. »
Francine Mathieu - Info-Culture

Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec