//

Romans et récits

Narcopolis

Narcopolis s’ouvre à Bombay, en 1970, quand nous faisons la connaissance de Fossette, eunuque et prostituée. Elle est hôtesse dans une fumerie d’opium de Shuklaji Street, la principale artère du quartier rouge. Tandis qu’elle préside au cérémonial de la drogue, elle aime partager sa vision du monde avec la faune qui fréquente son établissement : Rumi, dont la drogue de prédilection est la violence elle-même, Newton Xavier, peintre fameux qui cherche l’adulation tout en la rejetant violemment, de même que toute une galerie de poètes, de prostituées, de souteneurs et de gangsters.

Roman de la marge et des situations extrêmes, Narcopolis est d’abord et avant tout un roman de l’humain, trop humain. Loin de toute tentation moralisatrice ou documentaire, Thayil nous émeut en décrivant avec une précision inouïe la part d’ombre qui se cache en nous et nous oblige à voir ce sur quoi nous préférons souvent fermer les yeux. Même au plus profond de leur abjection, prisonniers des chaînes qu’ils se sont eux-mêmes données, les personnages de Thayil, et Fossette au premier chef, restent si proches de nous que nous partageons leurs extases, leurs terreurs et, surtout, leurs espoirs.

Un brûlant premier roman qui n’a rien à envier aux œuvres de Burroughs ou de De Quincey. Si Thayil avoue avoir sacrifié vingt ans de sa vie à la drogue, son œuvre est la preuve qu’il a su tirer le maximum de cette expérience. Nous ne pouvons que nous réjouir qu’il en soit sorti vivant pour nous donner ce livre.
Kevin Rusbhy, The Guardian

Traduit par : Bernard Turle
Parution : 4 septembre 2013, 304 pages
ISBN-13 : 9782764622650
Code barre : 9782764622650

25.95 $

Ce que la presse en dit

« Un premier roman littéralement stupéfiant : la vie d’un jeune opiomane à Bombay pendant les années 70 et 80 – pensez Trainspotting mais en Inde. [...] Roman d’amour (!) protéiforme sur la vie trash d’opiomanes et d’héroïnomanes, la corruption, la religion, le sexe, la mort. Entre autres… »
Marie-Christine Blais, La Presse (La bibliothèque idéale de 2013)

« Thème cher à la littérature du XXe siècle, la drogue inspire encore les écrivains contemporains, mais rares sont les œuvres aussi fortes et originales que ce Narcopolis de Jeet Thayil.»
Elsa Pépin - Le Libraire

« Chaque bouffée de mots induit à la rêverie et nous éloigne un peu plus de la réalité. »
Martine Desjardins - L'Actualité

« Son roman est un livre carrément halluciné, généralement glauque, désespéré, mais fascinant et, par moments, hilarant.
Marie-Christine Blais - La Presse +

«Ce premier roman du poète indien, intense et subversif – voire «trash» –, remet en question des concepts propres aux valeurs humaines et la part d’ombre qui subsiste en chacun de nous.»
Nora Merola - MSN Livres

Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec