//

Essais et Documents

L'Ombre portée

L'individualité à l'épreuve de la dépression

La personne humaine ne souffre pas comme elle le veut. Même si elle souffre individuellement et que certaines dimensions de sa souffrance resteront à jamais en son for intérieur, la grammaire de sa souffrance ne lui appartient pas. La souffrance et les manières de la combattre, de la gérer ou de l’accueillir (de la religion au psychotrope en passant par le masochisme) sont un lieu de rencontre, un socle collectif.


Pour la psychiatrie contemporaine, la dépression est un syndrome, c’est-à-dire l’agencement particulier de certains symptômes, signes et comportements qui sont identifiés par le clinicien. Toutefois, rien dans les argumentations de la psychiatrie ne permet de comprendre pourquoi tant de personnes se sont mises à dysfonctionner et à souffrir dans les « figures syndromiques » attribuées à la dépression. La compréhension des racines de cette « démocratisation dépressive » revient, comme celle de la névrose autrefois, inéluctablement à la sociologie.


Comment expliquer la résonance extraordinaire des mêmes signes et symptômes chez des millions d’individus partout en Occident et de plus en plus ailleurs ? En d’autres termes, de quelle société nous parle l’épreuve dépressive ?


Autres informations

Vidéo : conférence de Marcelo Otéro à propos de « L’Ombre portée »

Parution : 17 janvier 2012, 376 pages
ISBN-13 : 9782764621141
Code barre : 9782764621141

25.95 $   /   19.50€

Ce que la presse en dit

« Dans son essai L’ombre portée – L’individualité à l’épreuve de la dépression, le sociologue Marcelo Otero démontre comment autrefois la névrose et aujourd’hui la dépression agissent comme révélateurs des pressions sociales qui s’exercent sur chacun de nous.»
Christine Lanthier - Joboom conseils

« Dans la société actuelle, le travail n'est pas un gage de santé, c'est un gage d'existence, constate le sociologue Marcelo Otero. [...] Il est rare qu'un sociologue s'aventure ainsi sur un terrain généralement réservé aux médecins et psychiatres. »
Caroline Montpetit, Le Devoir

« Depuis 15 ans, Marcelo Otero se penche sur le sujet de la dépression afin de comprendre les implications sociales de ce mal devenu généralisé. Pour lui, la dépression est l’expression de la société dans laquelle nous vivons, comme il le démontre dans L’Ombre portée. L’individualité à l’épreuve de la dépression. »
Marie-Claude Bourdon, site Internet de l'UQAM

« Un livre consistant, extrêmement intéressant. Ça dit des choses troublantes sur la société, sur ce qu’est l’individu aussi. » –
Catherine Perrin, Radio-Canada / Médium Large



Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec