//

Essais Littérature

Onon:ta'

Une histoire naturelle du Mont-Royal

«Nul ne se souvient du nom que lui donnaient les Indiens. Peut-être l’appelaient-ils simplement onon:ta’ : la montagne.

«Ceci n’est pas un ouvrage de plus sur le mont Royal: on n’écrit jamais sur autre chose que du papier. Je n’écris pas sur mais pour la Montagne, devant elle, en sa présence, à partir des traces que la forêt de temps de son paysage conserve du passage des Ochehagas. J’ai pris le parti de nommer et de parcourir ce paysage tel qu’il était avant l’assaut de l’asphalte, et tel qu’il sera «tant que l’herbe poussera» encore lorsque l’effritement de cette prétention de pierre qu’est le béton perpétuera avec peine un vague et vain souvenir des derniers humains.

«Dans les iora’wihstote de ce kahiatonhsera’ (les «pelures», c’est-à-dire les pages, de ce livre), je propose moins une histoire qu’une géopoétique du mont Royal. J’y localise avec une nouvelle exactitude les emplacements d’événements dont l’histoire n’a conservé que les dates, de façon à réinscrire dans le présent les souvenirs qui ne cessent d’habiter ces lieux de mémoire parfois disparus, le plus souvent irrémédiablement altérés — à mettre en œuvre l’actualisation d’un devenir-paysage: celui de l’onon:ta’ des Ochehagas.»

Avec de nombreuses illustrations

Parution : 27 mars 2012, 384 pages
ISBN-13 : 9782764621639
Code barre : 9782764621639

29.95 $   /   22.50€

Ce que la presse en dit

« On ne voit plus les choses dela même manière après avoir lu Onon: ta’. Un « roman » majestueux. Un roman qui est le fruit de plusieurs années de travail. »
Lire– Claudia Larochelle

« En lisant le livre, je voyais le Mont Royal sortir du temps. [...] C'est vraiment une lecture assez fascinante, très intéressante et aussi philosophique. [...] Un livre que je recommande. »
Thomas Hellman - Plus on est de fous plus on lit / Radio-Canada

« C'est là l'un des points forts d'Onon:ta' d'illustrer, à partir de la culture et de la spiritualité des autochtones, comment ces peuples et nations des Amériques étaient en avance sur les sociétés soi-disant avancées du Vieux-Monde en matière de gouvernance démocratique, d'utilisation du territoire, de commerce, d'hygiène et de santé. »
Daniel Lemay – La Presse

« Monette a choisi d'aborder la montagne à la façon amérindienne, en donnant préséance à l'espace sur le temps, et en abordant le passé comme une «forêt de temps» où «chaque arbre représente un événement particulier». Il était temps qu'un Pierre Monette, avec amour et érudition, lui donne enfin la parole. »
Caroline Montpetit – Le Devoir

Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec