//

Romans et récits

Le Petit Voleur

Novembre 1898. À la gare de Melikhovo, Anton Tchékhov prend le train. Il se dirige vers l’ouest. Il traverse la Russie, la Pologne, l’Allemagne. Il s’arrête d’abord à Paris, puis à Nice, où le climat de la Côte d’Azur saura peut-être apaiser l’incendie qui brûle ses poumons.

Au même moment, le petit Iégor quitte la steppe où il a grandi pour aller retrouver le maître, à Melikhovo. Celui-ci a répondu à la lettre qu’il lui avait écrite en y joignant un conte de son cru. Le maître a trouvé le conte point trop mauvais et a prodigué quelques conseils à l’apprenti-écrivain, assortis d’une réflexion sur la solitude de celui qui consacre sa vie à l’écriture. Le gamin y a vu une invitation à venir vivre à ses côtés.

Après un voyage plein de surprises, au nombre desquelles il faut compter l’amour, Iégor arrivera sans prévenir devant la demeure que l’auteur aura déjà délaissée. 

De ce rendez-vous manqué, Robert Lalonde tire un bref roman tout empreint de la personnalité du grand écrivain russe. Il s’intéresse surtout au lien qui unit maître et disciple, tentant de discerner ce qui est transmis, reçu, donné ou volé dans une telle relation.

Après avoir fait de Marguerite Yourcenar ou de Gustave Flaubert des personnages de fiction, Robert Lalonde rend ici un bouleversant hommage à son cher Tchékhov.

Parution : 8 mars 2016, 192 pages
ISBN-13 : 9782764624395
Code barre : 9782764624395

19.95 $   /   14.00€

Ce que la presse en dit

« Robert Lalonde écrit avec sagesse. C’est un très joli roman. Un livre de chevet dans le sens noble du terme. »
René Homier-Roy, Radio-Canada

« Quelque part entre l’exercice d’admiration et le vade-mecum littéraire, c’est aussi à un voyage existentiel singulier que [Robert Lalonde] nous convie. »
Christian Desmeules, Le Devoir

« Un roman à découvrir absolument ! »
Frédéric Laflamme, Radio-Canada

« À la fois grave et surprenant, sage et empreint de la candeur et de la fureur du jeune Iegor, ce roman ciselé d’images fulgurantes est d’un rare équilibre. Mon préféré de Robert Lalonde ! »
Chrystine Brouillet, TVA

« [Un] très beau roman empreint de poésie, de portraits psychologiques, de références à la littérature, dans une ambiance de Vieille Russie. »
Marie-France Bornais, Journal de Montréal

« Un livre séduisant. Robert Lalonde surprend encore une fois par sa justesse et la magie de son écriture, son empathie et sa capacité d’écrire à la manière du grand Tchekhov. »
Yvon Paré, Littérature du Québec


Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec