//

Nouvelles

Pour de vrai, pour de faux

« Démêler le réel de la fiction » : tel est, entre autres, le propos de ces nouvelles, toutes précédées ou suivies de préambules ou d’apostilles qui tentent de raconter pourquoi et comment elles ont été écrites, « si tant est que faire se peut », bien entendu. Une reconstitution de la genèse de l’écriture, ponctuée de clins d’œil aux œuvres précédentes, un making of littéraire en quelque sorte.

Dix nouvelles qui interpellent six personnages, au point où certains prennent à leur tour la plume ou la parole. Ainsi en va-t-il du « Bouchon », dont le héros, un ado persifleur, prisonnier de la Caravan familiale, est témoin d’une violente querelle conjugale. Ou de la narratrice de « La Chapelle », qui donnera des nouvelles de son cancer à Madame la Marquise, sa psy, dont la théorie du « lâcher prise » (c’est-à-dire envisager le pire et l’accepter) a contribué à alimenter sa peur.

Peur de l’abandon. Des attentats terroristes. De la souffrance. De la mort. Grosses peurs. Et petites peurs. Peur des chiens. Des chauffards. Des trottoirs verglacés. Peurs et combats. Contre la maladie, les fous d’Allah, les matous envahissants…

Parution : 25 août 2009, 192 pages
ISBN-13 : 9782764606674
Code barre : 9782764606674

22.50 $   /   18.00€

Ce que la presse en dit

« Un livre que je vous recommande très chaudement. L’auteur s’est donné l’immense défi de démêler le vrai du faux. Elle nous parle de la peur de la solitude, de la peur du terrorisme. Francine D’Amour nous émeut autant dans la réalité que dans la fiction. Ce recueil est le témoignage d’une survivante. » Manon Trépanier – Radio-Canada/ La Librairie Francophone

« Un merveilleux recueil, écrit avec art, passion et sensibilité, dans une langue de grande, de très grande qualité, où perce çà et là, la délicieuse ironie dont l’auteur des Dimanches sont mortels a le secret. » Aurélien Boivin – Québec français

« Un recueil généreux, plein d’humour malgré les épreuves. Une écriture miroitante comme l’eau de la rivière des Milles-Iles qui traverse plusieurs des ouvrages de Francine D’Amour. » Yvon Paré – Progrès-Dimanche

Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec