Foreign Rights

Romans et récits

Pour qui je me prends

Who do you think you are? Pour qui te prends-tu ? demandait ma mère.

Si j’ai changé de vie et de langue maternelle, c’était pour que ma mère ne puisse pas me lire.

Si j’ai changé de vie et de langue maternelle, c’était pour pouvoir respirer alors que j’avais toujours étouffé. Je raconte, ici, l’histoire d’une femme qui a appris à respirer dans une autre langue. Qui a plongé et refait surface ailleurs.


Qui n’a pas songé un jour à changer d’identité, à se réinventer complètement ? Pour Lori Saint-Martin, ce désir de réinvention s’est imposé telle une brûlante nécessité. Dans ce récit à la fois lumineux et cruel, elle nous dit comment elle a rejeté le milieu, la culture et la langue qui l’ont vue naître pour devenir autre. Cette métamorphose trouve sa force dans un événement qui a tout d’une révélation : la découverte de la langue française.

Pour qui je me prends est un hommage aux langues, à la manière dont elles nous font, nous construisent, mais c’est surtout l’extraordinaire aventure d’une adolescente, d’une femme qui, telle une nouvelle Alice, ose traverser le miroir pour revenir enfin changée en elle-même.

Parution : 25 février 2020, 192 pages
ISBN-13 : 9782764626306
Code barre : 9782764626306

22.95 $   /   17.00€

Ce que la presse en dit

« Pour qui je me prends se lit aussi comme une lettre d’amour aux langues – à la langue française, en particulier, mais aussi à l’espagnol, sa troisième langue, et à l’allemand, sa « langue fantôme » –, à leur pouvoir transformateur, révélateur de ces parcelles d’identité cachées à l’intérieur de soi. »
Iris Gagnon-Paradis, La Presse

« Pour qui je me prends raconte l’histoire d’une révolte qui a bien tourné, l’histoire d’une ascension sociale et d’une transformation par l’apprentissage du français. C’est surtout un témoignage sur l’accomplissement de soi par la pratique de plusieurs langues, laquelle, selon l’autrice, vous permet d’être plus d’une personne. Une œuvre marquante que ce récit de Lori Saint-Martin. »
Pierrette Boivin, Nuit blanche éditeur

« Un récit qui touche par sa sincérité et l’intelligence lucide d’une femme qui se prend pour ce qu’elle est. »
Pascale Millot, Montréal Centre-Ville

« Un très beau récit, très juste et par moment, émouvant. Un livre nécessaire. »
Marie-Andrée Lamontagne, Parking nomade

« À travers des voyages et des cultures différentes, l’autrice offre une vision très épurée et franche de son parcours de vie. Ce livre rempli de poésie est une véritable déclaration d’amour à la langue qui a permis à Lori Saint-Martin de renaître. »
Tristan Champagne-Lessard, Montréal Campus

« Un récit qui ébranle des certitudes, ouvre l’esprit et questionne sur ces désirs que l’on écrase souvent. N’est-ce pas le rôle de l’écriture et de la littérature que de rompre des amarres pour aller dans des espaces de liberté où il est plus facile de devenir un autre ? »

« C’est un livre très personnel. »
Mélanie Rivet, Les Malins / Radio-Canada

Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec