//

Romans et récits

Enlève la nuit

Je vous raconte tout ainsi en vrac, les cauchemars comme les petits morceaux ridicules, pardonnez-moi si je ne sais pas faire la différence et trier les mouvements de mon univers par ordre de grandeur, car tout me semble important à dire, la douleur déchirante qu’est ma mère tout autant que ma faim sans bon sens pour les Mignonnes, tout il me semble doit être livré par le menu, de peur d’oublier les pièces d’or peut-être dissimulées dans les poubelles de ma vie.

On peut venir au monde à tout âge. Pour Markus, cela se passe au début de la vingtaine, quand il s’enfuit de la communauté fermée qui l’a vu naître et qui l’étouffe. Le voici donc plongé dans le « Frais Monde », dans la jungle urbaine, au risque de se noyer.

Ce n’est pas un hasard si Markus se retrouve à aider les plus mal pris de la ville. Car Markus est différent. Il est dévoré par une flamme qui le pousse à éclairer ceux qui semblent souffrir d’obscurité – et ils sont nombreux. Comment trouver sa place sans perdre son âme ? Où se terre la Mignonne ultime qui lui fait si cruellement défaut ? Et qui est cette ombre qui veille sur lui depuis le début, ce vieil homme mystérieux que Markus surnomme « Maître K », et qui se dérobe chaque fois qu’il l’approche ?

Ce sont les mots et les yeux candides de Markus qui nous dévoilent les désastres ambulants partout, et l’aveuglement du monde libre qui court, qui court pour se fuir lui-même.

Parution : 15 mars 2022, 352 pages
ISBN-13 : 9782764627075
Code barre : 9782764627075

29.95 $   /   22.00€

Ce que la presse en dit

« Monique Proulx a un don pour jeter un éclairage vif sur des êtres fascinants, d’hier ou d’aujourd’hui, réels ou fictifs. » Claudia Larochelle, Elle Québec
 
« Tout est beau là-dedans. Il y a même des phrases consacrées à la bonté que j’ai trouvées absolument remarquables. Jolie histoire. Joli roman. Monique Proulx fait toujours des choses extrêmement intéressantes. » René Homier-Roy, Culture club (Ici Première)

« Ce que j’ai aimé dans l’écriture de Monique Proulx : c’est très subtil. C’est plein de tendresse. Il n’y a jamais de jugement. C’est beau, beau, beau. C’est vraiment à lire. » Catherine Brisson, Puisqu’il faut se lever (98,5 FM)

« Ce livre laisse l’impression puissante d’avoir été émerveillé par une fichue de bonne histoire. » Julie Roy, L’actualité

Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec