//

Romans et récits

Un lien familial

Comment l’amour fonctionne-t-il dans un monde comme le nôtre, où les êtres sont laissés à eux-mêmes et livrés aux injonctions du commerce, de la mode et d’une morale de pure apparence ? Qu’est-ce qui attache deux individus l’un à l’autre ? Quelle vérité se cache sous le désir qui les rapproche ? Avec ce regard narquois, cet humour si fin et cette prose élégante et limpide qu’on lui connaît, Nadine Bismuth nous tend ici, de nouveau, un miroir de nous-mêmes et de ce qu’est devenue notre existence dans ce monde dont nous sommes à la fois les auteurs, les témoins et les person¬nages plus ou moins loufoques et pathétiques.

« On pensait tomber dans un roman facile et comique pour finalement découvrir qu’on est complètement manipulé (et obsédé de savoir comment tout ça va finir), et bizarrement hanté une fois la dernière page tournée, à se repasser le fil de ces petits événements ordinaires qui ont mené à un dénouement peu glorieux. On aurait dû s’en douter, c’est du Bismuth. »
Chantal Guy, La Presse

« Ce roman du désastre, du couple qui explose, des lubies et du déni, que j’ai lu d’un seul trait sans trop reprendre mon souffle, m’a littéralement happée ! L’auteure nous livre ici un portrait mordant et sans pitié de notre époque. Un roman de mœurs absolument savoureux qui vient confirmer une fois de plus le talent de cette grande écrivaine. »
Mélanie Langlois, librairie Liber

Parution : 18 février 2020, 328 pages
ISBN-13 : 9782764626238
Code barre : 9782764626238
Collection : Boréal compact
Numéro : 322

15.95 $   /   12.00€

Ce que la presse en dit

« Nadine Bismuth, dans un style très contemporain et avec un humour tout québécois, nous offre sa vision des relations entre les hommes, les femmes, les enfants, les parents. Elle ne cache rien sous le plancher chauffant d’une cuisine hi-tech en granit. Non, elle fait sauter le couvercle de la vieille cocotte en fonte, pour nous mettre face à nos contradictions et nous rappeler qu’il n’est jamais trop tard pour tout recommencer, autrement, ailleurs. »
Nicolas Gary, ActuaLitté

« Son dernier recueil de nouvelles (Êtes-vous mariée à un psychopathe?) remontant à 2009, il n’y a pas de doute : la nouvelle œuvre de Nadine Bismuth était attendue. Dans son roman Un lien familial (Boréal), elle renoue avec ses sujets de prédilection : l’infidélité ainsi que la complexité et les ambiguïtés du sentiment amoureux. C’est un bonheur de retrouver son regard aiguisé, son sens de l’humour et sa douce ironie. » Alexandra Migneault, Les libraires

« On pensait tomber dans un roman facile et comique pour finalement découvrir qu’on est complètement manipulé (et obsédé de savoir comment tout ça va finir), et bizarrement hanté une fois la dernière page tournée, à se repasser le fil de ces petits événements ordinaires qui ont mené à un dénouement peu glorieux. On aurait dû s’en douter, c’est du Bismuth. »
« On aimerait bien se taper un livre de Bismuth une fois l’an, tellement elle donne ses lettres de noblesse au terme un peu snobé du page turner. »
Chantal Guy, La Presse

« C’est un page turner. Je l’ai lu d’une traite. C’est simple comme roman. Nadine Bismuth a une écriture soignée. On est vraiment dans le quotidien. C’est un drame de mœurs. Il y a quelque chose de franchement attachant dans ce portrait de la famille moderne. Un livre que vous allez dévorer car Nadine Bismuth a une plume extraordinaire, simple, accessible, évocatrice. »

« C’est avec une certaine finesse que Nadine Bismuth traque dans ce deuxième roman les difficultés du couple, le quotidien de la famille, la maternité et le règne fragile des apparences. (...) Une exploration lucide et sensible des mirages de l’amour et de la maternité. » Christian Desmeules, Le Devoir

« Tantôt dans la tête d’un homme, tantôt dans celle d’une femme, Bismuth présente les questionnements et les défis auxquels font face les quarantenaires. Son écriture est fluide, l’histoire captivante et les aller-retour bien ficelés. » Karine Villeneuve, Page par page

« Ce roman du désastre, du couple qui explose, des lubies et du déni, que j’ai lu d’un seul trait sans trop reprendre mon souffle, m’a littéralement happée ! L’auteure nous livre ici un portrait mordant et sans pitié de notre époque. Un roman de mœurs absolument savoureux qui vient confirmer une fois de plus le talent de cette grande écrivaine. »
Mélanie Langlois, librairie Liber / Les libraires

Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec